L’ÉLEVAGE DE RENARDS EN AMÉRIQUE DU NORD

L'élevage de renard en bref

L'élevage de renards a commencé dans les années 1880 sur l’Île du Prince Edward, au Canada, lorsque les pionniers de l'industrie de la fourrure Sir Charles Dalton et Robert Oulton ont commencé à élever des renardeaux pris dans la nature.

Au bout d'innombrables générations obtenues par la reproduction sélective (de la couleur, taille, qualité de la fourrure, fécondité, docilité, les aptitudes maternelles, le taux de croissance et de survie de la litière), le renard d'élevage a évolué et est aujourd’hui très différent de son congénère sauvage.  Grâce à une bonne nutrition, des soins vétérinaires et un hébergement adéquat et sécuritaire il est un animal plus gros, plus robuste et ayant un tempérament beaucoup moins farouche.

La plupart des renards d'élevage sont nourris avec des aliments secs fabriqués commercialement, semblables à la nourriture pour animaux de compagnie.  Mais bien d’autres ont un régime composé de sous-produits de l’industrie de la transformation du poisson, viandes et autres  «déchets alimentaires», et complété avec des grains céréaliers, des vitamines et des minéraux, tout comme les visons d'élevage.

Plus de renseignements sur les Code de pratiques pour le soin et la manipulation des renards d’élevage établis par des scientifiques spécialisés, vétérinaires, éleveurs et le Conseil national pour les soins aux animaux d'élevage.


L'élevage de renards en chiffres 

L’élevage de renards en Amérique du Nord est aujourd’hui assez limité en comparaison à l’élevage de visons.  Aujourd'hui, il y a moins de 50 fermes d’élevage de renards au Canada, produisant environ 8 000 peaux de fourrure par année.  La production est moindre aux États-Unis.  

La Finlande est présentement le premier producteur mondial de peaux de renard, assurant presque la moitié de la production mondiale totale d’environ 4 millions de peaux de renard par année.

 

 

 


Plus de renseignements sur l'élevage de renard