Qu’arrive-t-il au reste de l’animal?

Du point de vue écologique, l’élevage d’animaux à fourrure joue un rôle important dans l'achèvement du cycle des nutriments agricoles

  • Les visons et les renards sont des animaux carnivores ; ils sont nourris des restes de notre propre production alimentaire, les parties des poulets, porcs et poissons que les humains ne mangent pas. Du point de vue écologique, les animaux  à fourrure d’élevage recyclent efficacement les ressources qui seraient autrement considérées comme des « déchets » et finiraient dans nos sites d’enfouissement.
  • En plus de la fourrure, la graisse restituée du vison sert à produire de l’huile de vison, utilisée pour imperméabiliser et conserver le cuir, dans la fabrication de cosmétiques et comme lubrifiant de qualité.
  • Le fumier, la litière souillée (paille, copeaux) et les carcasses sont compostés pour produire des engrais organiques employés pour reconstituer les sols.  Ils sont  également utilisés aujourd'hui pour produire des biocarburants.

En d'autres termes, le vison d'élevage recycle des aliments, qui autrement remplieraient les sites d'enfouissement, tout en produisant une large gamme de sous-produits naturels de valeur.